Centre de santé sexuelle & santé voyage dans le Vieux Montréal 514 787-0055 - RDV en ligne

Liste
Pourquoi consulter un stagiaire bachelier en sexologie à la Clinique A ?
L’UQAM décerne un doctorat honoris causa au Dr Réjean Thomas
Dr Marc Steben répond à vos questions et préoccupations sur le lichen scléreux
Comment réagir à une divulgation d'herpès
J'ai quelque chose à te dire... Partie II
J’ai quelque chose à te dire...
L’abécédaire #égalsexy, par Dominique Pétin
Lichen scléreux, sexualité et intimité
Le blogue #égalsexy par Mélanie Couture
Test Pap et vaccin contre le VPH : formule gagnante pour prévenir le cancer du col de l’utérus
SERVICE SEXOLOGIQUE À PRIX MODIQUE
Le blogue #égalsexy, par Pierre-Bruno Rivard
Le blogue #égalsexy, par Anne-Marie Losique
L’épilation intime, oui ou non ?
La sexualité trans, par Huguette St-Denis
Le blogue #égalsexy, par Anne-Marie Dupras
Le bouton d'amour ou la pointe de l'iceberg
Je me suis demandé pourquoi j’avais peur, par Guillaume Lambert
La sexualité des aînés, par Janette Bertrand
De plus en plus nombreuses à utiliser la DivaCup
La contraception, est-ce possible à deux ?
La santé sexuelle, quand la dépression s’en mêle
Aimer son corps
Apprivoiser la ménopause
Posez vos questions à nos stagiaires en sexologie !
Virus ZIKA
Quelques réflexions sur la vie avec des condylomes
Notre meilleure résolution pour 2016
Les sites de rencontres, j’y vais ou j’y vais pas?
Mieux vivre avec le lichen scléreux… en sachant le démystifier !
L’ABC du VIH en 2015
Quelques nuances de BDSM
MTS ou ITS, est-ce la même chose ?
Des fantasmes et autres rêveries sensuelles
Tatouages sans risques
Le dépistage prénatal des ITSS
Fin du désir… Fin du couple?
Mieux voyager en avion
L’hygiène intime, côté hommes
Hygiène féminine : finies les obsessions!
Réduire le risque du cancer de la prostate : à vous de… jouer!
Combien de fois on fait l'amour pour vrai?
Journée mondiale contre l’hépatite
L'amour, l'été
Vous partez en voyage? N’oubliez pas les vaccins!
Les ITSS en hausse chez les 50 ans et +
La trousse santé en voyage : un must!
La pansexualité, qu’est-ce que c'est?
Réjean Thomas est nommé Officier de l'Ordre national du Québec
À propos de l’homéopathie
La vie sexuelle après un accouchement
Ô Soleil Soleil!
Mieux comprendre le dépistage
Histoires de viols : l’importance de croire les victimes
Cent mille raisons de bouger!
Le sommeil, un "boost" pour la libido
Santé sexuelle et alimentation
Le meilleur du web au féminin
Je sens une « bosse » dans mon sein !
Les gars, le VPH, ça vous concerne aussi !
Flash sur l'endométriose
Journée de la femme et Contraception : la pilule en continu
Combattre la discrimination pour une meilleure santé publique
L’herpès ou « les feux sauvages de l’amour »
« Trop aimer », c’est possible ?
Nouveau gynécologue à Montréal
Dr Réjean Thomas est nommé Grand Montréalais
Prix du mérite 2014
Guérie de l'hépatite C
Prix Hippocrate 2014 :
Le prix Claude-Tourangeau
Conférence : La prévention en 2014
Hépatite C : Nouveaux traitements
Nouveaux traitements pour l'hépatite C
Périodes d'incubation des ITSS (ITS, IST, MTS)
Nouvelle ITS (IST) : Mycoplasma genitalium
[Communiqué] Média A — Communications l’Actuel présente
L'Actuel appuie la position du CQ-LGBT
Éclosion du LGV à Montréal
La bactérie H041 ou « Superbactérie »
ALERTE — Hépatite C
VIH — Le traitement des enfants représente un défi
Vivre avec le VIH
MotsEcho.com
Journée mondiale du sida – 1er décembre 2012
Chlamydia et gonorrhée 
Rapport de l'INSPQ sur les ITSS au Québec
Nouveau sondage auprès des personnes vivant avec le VIH/sida
[AVIS] Trousses de dépistage du VIH et de MTS à domicile
La gonorrhée inquiète l'OMS
VIH : Des scientifiques du NIH identifient une nouvelle protéine qui inhibe le virus
Dossier sur le PREP (Truvada®)
Réjean Thomas, rédacteur d'un jour au journal Métro
Augmentation de la syphilis infectieuse chez les jeunes
INCIVEK™ (télaprévir)
Syphilis chez les femmes au Québec
La Clinique A rue McGill à l'émission Une pilule, une petite granule
La Clinique A rue McGill

Ô Soleil Soleil!

28 mai 2015

Avoir un petit teint hâlé, c’est tellement bon pour le moral... Et pour le look! Sauf que cette mode du teint doré est en partie responsable de l’augmentation des cancers de la peau, depuis le début des années 701. De plus, au Canada, comme partout ailleurs, nous sommes exposés à une plus grande quantité de rayons ultraviolets (UV) qu’il y a vingt ans, en raison de l’amincissement de la couche d’ozone2.

Les bons coups du soleil

Bien sûr, le soleil est indispensable à notre vie. Ses bienfaits sont nombreux, pour le moral, les os, les muscles, le cœur et le sommeil, grâce à la vitamine D qu’il procure. Cependant, quelques minutes par jour d’exposition au soleil sans protection sont suffisantes pour un apport santé de vitamine D.

Les mauvais coups de soleil

  • Les coups de soleil à répétition (surtout avant la puberté) augmentent le risque de développer un mélanome, la forme la plus grave du cancer de la peau.
  • Le danger ne vient pas uniquement des coups de soleil, mais aussi des « doses » d’UV reçues tout au long de la vie. À chaque nouvelle exposition sans protection, les UV s’accumulent et amplifient les risques pour la peau et les yeux.
  • Une surexposition aux UV provoque le vieillissement prématuré de la peau, et peut causer des lésions aux yeux (inflammation et cataractes) et un affaiblissement du système immunitaire.
  • La neige, et l’écume de mer (et dans une moindre mesure le sable sec, l’eau et le ciment) peuvent agir comme réflecteurs et décupler l’effet néfaste des UV.
  • Fumer aggrave les risques liés à l’exposition aux UV; le tabac est un facteur prédisposant au cancer de la peau, surtout chez la femme
  • Les salons de bronzage : l’exposition aux rayons UV des appareils de bronzage artificiel avant l’âge de 35 ans augmente de 59 % le risque de développer un mélanome3.

Un mythe persistant

Contrairement à la croyance populaire, un « fond de bronzage » n’a pas d’effet protecteur contre les dommages causés par les UV. Une peau bronzée est moins sensible aux coups de soleil, mais n’est pas protégée contre le risque de cancer. 

La mélanine, responsable du brunissement de la peau, est en fait un mécanisme de protection de la peau contre les agressions des UV. Le bronzage est le signe d’une peau déjà endommagée3.

Un faux mythe

Les rayons UV traversent vraiment les nuages, le brouillard et la brume. Également, notez bien que le danger émane de l’intensité des rayons UV et non de la chaleur. Méfiez-vous des fausses impressions d’absence de risque lorsqu’il fait plus frais, qu’il vente ou sous un ciel nuageux.

Médicaments, maladies et rayons UV

Attention, certains médicaments rendent la peau plus sensible aux rayons du soleil (on dit qu’ils sont « photosensibilisants »), et peuvent provoquer des rougeurs, de l’irritation ou de l’enflure. Sous médication, n’hésitez pas à consulter votre pharmacien à ce sujet. Et certaines maladies, comme l’herpès ou l’eczéma, peuvent empirer sous le soleil. En cas de doute, parlez-en à votre médecin.

Quelques conseils

Les bains de soleil prolongés ne sont pas bons pour la santé. On profite du soleil, mais on se protège! 

  1. Prenez l’habitude de suivre l’IUV (l’indice de rayonnement UV solaire) afin de choisir la protection adéquate — voir au bas de l’article
  2. Préférez l’ombre entre 10 h et 16 h
  3. Utilisez de la crème avec un facteur de protection solaire (FPS) de 30 ou plus lors de toute exposition, en randonnée, en jogging, en vélo ou sur une chaise longue
  4. Appliquez de nouveau la crème solaire après la baignade ou à la suite d’activités physiques intenses
  5. Portez des lunettes de soleil (recherchez la mention UV400), un chapeau et des vêtements protecteurs
  6. Protégez vos enfants : les bébés ne doivent jamais être exposés au soleil. La peau et les yeux des enfants sont fragiles et plus sensibles aux rayons UV. Les coups de soleil et les expositions répétées jusqu’à la puberté sont une cause majeure du développement de mélanomes à l’âge adulte. Le cristallin, qui est transparent pendant l’enfance et l’adolescence, ne peut pas jouer son rôle de barrière naturelle contre les UV
  7. Évitez à tout prix le bronzage en salon

Il est recommandé d’examiner régulièrement votre peau pour déceler tout changement suspect, et de maintenir une bonne hygiène de vie (alimentation, sport, sommeil) qui contribue aussi à protéger des effets nocifs du soleil.

Liens utiles :

Indice UV, Météo Média

Faites preuve de bon sens sous le soleil

Le bronzage sans risque

Sources et références :

1. L’indice universel de rayonnement UV solaire, Guide pratique, OMS
2. Soleil et rayons ultraviolets (UV), Société canadienne du Cancer
3. Portail santé mieux-être, gouvernement du Québec