Centre de santé sexuelle & santé voyage dans le Vieux Montréal 514 787-0055 - RDV en ligne

Liste
Comment réagir à une divulgation d'herpès
J'ai quelque chose à te dire... Partie II
J’ai quelque chose à te dire...
L’abécédaire #égalsexy, par Dominique Pétin
Lichen scléreux, sexualité et intimité
Le blogue #égalsexy par Mélanie Couture
Test Pap et vaccin contre le VPH : formule gagnante pour prévenir le cancer du col de l’utérus
SERVICE SEXOLOGIQUE À PRIX MODIQUE
Le blogue #égalsexy, par Pierre-Bruno Rivard
Le blogue #égalsexy, par Anne-Marie Losique
L’épilation intime, oui ou non ?
La sexualité trans, par Huguette St-Denis
Le blogue #égalsexy, par Anne-Marie Dupras
Le bouton d'amour ou la pointe de l'iceberg
Je me suis demandé pourquoi j’avais peur, par Guillaume Lambert
La sexualité des aînés, par Janette Bertrand
De plus en plus nombreuses à utiliser la DivaCup
La contraception, est-ce possible à deux ?
La santé sexuelle, quand la dépression s’en mêle
Aimer son corps
Apprivoiser la ménopause
Posez vos questions à nos stagiaires en sexologie !
Virus ZIKA
Quelques réflexions sur la vie avec des condylomes
Notre meilleure résolution pour 2016
Les sites de rencontres, j’y vais ou j’y vais pas?
Mieux vivre avec le lichen scléreux… en sachant le démystifier !
L’ABC du VIH en 2015
Quelques nuances de BDSM
MTS ou ITS, est-ce la même chose ?
Des fantasmes et autres rêveries sensuelles
Tatouages sans risques
Le dépistage prénatal des ITSS
Fin du désir… Fin du couple?
Mieux voyager en avion
L’hygiène intime, côté hommes
Hygiène féminine : finies les obsessions!
Réduire le risque du cancer de la prostate : à vous de… jouer!
Combien de fois on fait l'amour pour vrai?
Journée mondiale contre l’hépatite
L'amour, l'été
Vous partez en voyage? N’oubliez pas les vaccins!
Les ITSS en hausse chez les 50 ans et +
La trousse santé en voyage : un must!
La pansexualité, qu’est-ce que c'est?
Réjean Thomas est nommé Officier de l'Ordre national du Québec
À propos de l’homéopathie
La vie sexuelle après un accouchement
Ô Soleil Soleil!
Mieux comprendre le dépistage
Histoires de viols : l’importance de croire les victimes
Cent mille raisons de bouger!
Le sommeil, un "boost" pour la libido
Santé sexuelle et alimentation
Le meilleur du web au féminin
Je sens une « bosse » dans mon sein !
Les gars, le VPH, ça vous concerne aussi !
Flash sur l'endométriose
Journée de la femme et Contraception : la pilule en continu
Combattre la discrimination pour une meilleure santé publique
L’herpès ou « les feux sauvages de l’amour »
« Trop aimer », c’est possible ?
Nouveau gynécologue à Montréal
Dr Réjean Thomas est nommé Grand Montréalais
Prix du mérite 2014
Guérie de l'hépatite C
Prix Hippocrate 2014 :
Le prix Claude-Tourangeau
Conférence : La prévention en 2014
Hépatite C : Nouveaux traitements
Nouveaux traitements pour l'hépatite C
Périodes d'incubation des ITSS (ITS, IST, MTS)
Nouvelle ITS (IST) : Mycoplasma genitalium
[Communiqué] Média A — Communications l’Actuel présente
L'Actuel appuie la position du CQ-LGBT
Éclosion du LGV à Montréal
La bactérie H041 ou « Superbactérie »
ALERTE — Hépatite C
VIH — Le traitement des enfants représente un défi
Vivre avec le VIH
MotsEcho.com
Journée mondiale du sida – 1er décembre 2012
Chlamydia et gonorrhée 
Rapport de l'INSPQ sur les ITSS au Québec
Nouveau sondage auprès des personnes vivant avec le VIH/sida
[AVIS] Trousses de dépistage du VIH et de MTS à domicile
La gonorrhée inquiète l'OMS
VIH : Des scientifiques du NIH identifient une nouvelle protéine qui inhibe le virus
Dossier sur le PREP (Truvada®)
Réjean Thomas, rédacteur d'un jour au journal Métro
Augmentation de la syphilis infectieuse chez les jeunes
INCIVEK™ (télaprévir)
Syphilis chez les femmes au Québec
La Clinique A rue McGill à l'émission Une pilule, une petite granule
La Clinique A rue McGill

La sexualité des aînés, par Janette Bertrand

Dans la série Le blogue #égalsexy

10 mai 2016

« À entendre parler les jeunes et à les voir agir, l’amour leur serait réservé. Passé soixante ans, « votre ticket n’est plus valable », comme l’écrivait Romain Gary. C’est faux. La performance sexuelle est réservée aux jeunes, pas le sexe. Et encore, le désir de chacun varie selon les individus.

Si, à soixante ans, on s’attend à faire l’amour aussi souvent et avec autant d’ardeur que lorsqu’on avait trente ans, on va être déçu. Ce n’est pas pareil ! La nature est ainsi faite que le désir de l’homme diminue avec l’âge, que son érection est plus difficile à obtenir et tient moins longtemps. Il bande encore, mais ce n’est plus pareil, ce ne sera plus jamais pareil. Le sommet du désir pour les hommes se situe vers les dix-huit ans, après il redescend. Celui de la femme est à son apogée vers la trentaine, et l’âge mûr ne diminue en rien sa propension à avoir du plaisir.

L’amour est tellement associé à la jeunesse des corps (dans la publicité, les magazines, le cinéma) que les jeunes rejettent l’idée que leurs parents font l’amour et encore plus celle d’une vie sexuelle chez leurs grands-parents. Cette pensée provoque chez eux des haut-le-cœur. Faut dire qu’ils n’ont pas vu souvent des vieux se caresser au cinéma et à la télé. Les caresses de vieux amants semblent plus indécentes que le plus hard des films pornos ! Quand voit-on des vieux se caresser à la télévision ? Rarement. Et ce sera toujours de façon très pudique. Des téléromans où des vieux seraient en vedette ne susciteraient pas de bonnes cotes d’écoute, paraît-il. Les vieux n’intéressent pas le grand public, à moins qu’ils soient comiques ou indignes. Je me demande si la peur de vieillir ne viendrait pas aussi de l’absence de modèles de couples qui s’aiment et se désirent.

Entendu d’un homme de quarante ans :
– Moi, si je ne peux plus faire l’amour à soixante-dix ans, j’aime mieux mourir.

Comme si, le matin de son anniversaire, son pénis allait refuser à tout jamais d’obéir à ses désirs, comme si la vie pouvait se résumer à bander ou à crever.

Entendu d’un homme de cinquante ans :
– Faut que j’en profite, parce que, après… c’est
kaput.

Comme si vieillir et chasteté allaient de pair.

Oui, les hommes peuvent encore faire l’amour quand ils sont vieux, mais à condition de mettre de côté la performance, de délaisser le but pour apprécier le chemin parcouru ; il s’agit de préférer l’érotisme à la génitalité. Les femmes, elles, peuvent encore recevoir les caresses, les touchers qu’elles aiment, même si la peau n’a plus la fermeté d’hier, et elles peuvent jouir sans pénétration.

J’ai lu quelque part que soixante-quatre pour cent des vieux couples font encore l’amour. Pourquoi ? Parce qu’ils ont changé leur façon de s’aimer. Quand la performance n’est plus au rendez-vous, une sensualité s’installe, une tendresse, une connivence. On prend son temps, on se raffine, et si ça ne marche pas aujourd’hui, ça marchera demain. On a tout le temps.

Les vieilles épouses et les amantes qui ont préféré les hors-d’œuvre au plat principal toute leur vie sont comblées, celles qui ont encore un appétit sexuel, bien entendu. Quant aux hommes, l’éjaculation, l’orgasme n’étant plus des buts à atteindre, ils peuvent partir à la recherche de nouvelles zones érogènes. On se caresse, s’embrasse, se touche, se colle juste pour le plaisir d’être ensemble dans les bras l’un de l’autre. Bien oui, il faut changer son comportement sexuel ! L’incapacité de modifier son comportement sexuel à mesure que l’âge avance est l’ennemi numéro un des vieux couples.

Un autre homme m’a dit :
– Je n’ai plus de désir.

Mais de quel désir s’agit-il ? Il faut distinguer le désir de pénétrer du désir de caresses, de communication intime. Les couples qui ont enlevé d’un commun accord tout désir sexuel de leurs vies — il y en aurait beaucoup plus qu’on ne le pense — ne s’aiment pas moins ; c’est juste que le sexe ne leur sert plus à se prouver leur amour.

Le pire qui peut arriver, c’est quand l’un des deux a encore, malgré la vieillesse, une forte pulsion sexuelle. Si c’est l’homme, la femme peut toujours être passive, mais quand c’est la femme …

De toute façon, dans la sexualité, il n’y a pas que le sexe, car dans l’amour, il y a l’intimité. »

___________________

Extrait du livre La vieillesse par une vraie vieille, paru aux éditions Libre Expression, 2016
Pour vous procurer le livre, cliquez ici.