La colposcopie : quand votre test Pap est anormal

Pourquoi ai-je des cellules anormales?

Les cellules anormales peuvent être causées par le virus du papillome humain (VPH). Des tests de VPH ne sont pas fait automatiquement.

Pourquoi la colposcopie?

La colposcopie est le test qui permet de trier les anomalies détectées au test Pap entre :

  • les cellules non suspectes pour lequel aucun suivi n’est nécessaire;
  • les cellules anormales qui nécessitent un suivi mais pas un traitement immédiat car il y a une grande possibilité que ces lésions disparaissent seules;
  • les cellules anormales qui nécessitent un traitement rapidement.

Comment se fait la colposcopie et que dois-je surveiller après?

La colposcopie permet au médecin d’examiner le col avec un microscope. Une application de vinaigre permettra d’augmenter le contraste entre les cellules anormales et les cellules normales. Lorsqu’une zone est jugée anormale, le médecin pourra prélever une biopsie qui est un échantillon de tissu du col. Il se peut aussi que le médecin fasse un curettage de l’intérieur du col pour avoir des informations supplémentaires qui l’aideront à décider de la prise en charge subséquente. Les sensations ressenties par les femmes, lors d’une colposcopie, peuvent ressembler à celles ressenties lors du test Pap. Dans le cas où une biopsie ou un curettage est effectué, des crampes semblables aux menstruations sont possibles. Un petit saignement peut également être observé.

Si une biopsie ou un curettage est effectué, vous ne devriez pas utiliser de tampons ni insérer quoique ce soit dans le vagin jusqu’à ce que le saignement cesse. Il se pourrait aussi que vous ayez des pertes anormales suite à l’application d’une solution pour contrôler les saignements. Prévoyez une protection sanitaire.

Que se passe t-il après la colposcopie?

Les résultats des tests sont habituellement disponibles dans un délai maximum de 4 semaines. Vous recevrez un appel téléphonique de l’infirmière de la clinique pour vous informer de la décision de votre médecin quant à la conduite à tenir. Toutes les patientes reçoivent un appel et ce, même si vos résultats sont normaux. Si vous ne recevez pas de nouvelle dans les deux mois suivants votre colposcopie, il faut nous téléphoner.

Selon les résultats et l’apparence de votre col lors de votre colposcopie, le médecin pourra vous recommander soit :

  • un congé car vous ne nécessiterez plus de visite de contrôle ni de traitement;
  • un suivi par colposcopie pour s’assurer de la stabilité ou de la guérison des cellules anormales;
  • un traitement car les cellules sont suffisamment inquiétantes pour justifier un traitement.

Comment se fera le traitement

Il existe plusieurs types de traitement pour les cellules anormales qui doivent être éliminées. Celui que vous subirez dépendra de votre cas et de la disponibilité des différents traitements dans votre localité.

Le traitement par anse diathermique (ou LEEP)

Le LEEP (loop electrosurgical excision procedure) est un des traitements courants. Un petit fils en métal permet d’enlever les cellules anormales par un faible courant électrique. Le traitement dure environ 10 minutes. Vous ne devriez pas insérer quoique ce soit dans le vagin pendant un mois après. Il est normal de présenter des pertes vaginales liquides et des saignottements qui peuvent être aussi abondants que les règles pendant une période pouvant aller jusqu’à 10 jours.

Le laser

La zone de votre col présentant les cellules anormales est gelée au moyen d’une injection semblable à celle qu’utilise un dentiste pour vos dents. Le laser brûlera les cellules anormales.

La cryothérapie

Une sonde de congélation est placée sur votre col utérin pendant environ cinq minutes pour tuer les cellules anormales par le gel.

La conisation à la lame froide (bistouri)

Il s’agit d’un traitement chirurgical effectué dans une salle opératoire à l’hôpital sous anesthésie générale. Un scalpel est utilisé pour retirer un échantillon de tissu de forme conique au niveau de votre col utérin. Cette technique est utilisée entre autres quand les cellules anormales sont celles de l’intérieur du col.

Que dois-je surveiller après le traitement?

Vous devez appeler la clinique ou vous rendre à l’urgence si un des symptômes suivant apparaît :

  • une douleur non soulagée par l’acétaminophène ou l’ibuprofène;
  • des pertes vaginales purulentes ou qui ont une mauvaise odeur;
  • des caillots de sang;
  • la température plus de 38.5 Celsius.

Qu’arrive-t-il après mon traitement?

Dans le cas du LEEP et de la conisation à lame froide, les tissus sont envoyés pour analyse au laboratoire.

Le médecin vous reverra 6 semaines après votre traitement s’il s’agit du LEEP ou de la conisation à la lame froide, pour s’assurer de la guérison et discuter avec vous des résultats. Des colposcopies de contrôle seront souvent nécessaires. Une reprise du traitement est plus rare, mais également possible.

Il est important d’être présente à ces consultations, afin de garantir qu’aucune cellule précancéreuse n’a été omise et que vous êtes guérie.

Et si c’était le cancer?

Il est fort peu probable mais pas impossible qu’un résultat anormal au Pap test soit confirmé être un cancer. Si les résultats de la colposcopie indiquent un cancer, vous serez orienté vers un gynéco-oncologue pour les traitements.

Autres ressources :

Site Web d’éducation publique de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada
Site Web d’éducation publique de la Société canadienne des colposcopistes

Ce feuillet a été inspiré de la brochure de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada